Fumer, en quelques chiffres c’est :

599 additifs dont 60 cancérigènes. 

7 à 8 secondes après l’allumage d’une cigarette, le corps se sent attaqué : le cœur accélère (à peu près) de 10 battements de plus, par minute. 

40% des fumeurs homme (de sexe masculin), meurent avant l’âge de la retraite.

Plus de 50 substances chimiques dans la cigarette, notamment le goudron et le benzène dont la dangerosité est telle que son usage industriel est interdit.

Dans la fumée, c'est plus de 4000 substances chimiques, dont certaines sont utilisées comme pesticides, métaux lourds et gaz toxiques.

De plus, on sait aujourd’hui que les substances carcinogènes (qui peuvent provoquer l’apparition d’un cancer) du tabac, endommagent la structure génétique de base des cellules de votre corps.

Cependant, fumer n’est pas une dépendance physique, la plupart des gens fument pour « gérer » leurs émotions. 

Y parviennent-ils ?

La plupart du temps, non. Mais la bonne nouvelle, c’est que gérer les émotions avec la cigarette est une croyance. Et puisque les croyances sont apprises, elles peuvent donc aussi se désapprendre. C'est l'objectif principal de l'entretien thérapeutique précédant la mise sous hypnose.

Les autres fument par habitude.

En effet, imaginons que vous tiriez 10 fois sur chaque cigarette, au rythme de 20 cigarettes par jour : on arrive à faire 200 fois le même geste de mettre la main à la bouche et de fumer. A part respirer et cligner des yeux (que nous effectuons plusieurs milliers de fois par jour), il y a peu de choses que nous faisons 200 fois par jour… 

L’hypnose, une réponse radicale.

Au travers de l’ancrage des prises de conscience préalablement acquises, le traitement sous hypnose de l’arrêt de tabac consistera à unir toutes les ressources les plus importantes pour le client. 

Ainsi, la séance se déroule à l’image d’un voyage hypnotique au cœur des prises de décisions du client. La partie inconsciente responsable de la persévérance, par exemple, pourra être convoquée par l’opérateur dans le but de fortifier les capacités du client.

Arrêter de fumer, en quelques chiffres c’est :

20 minutes après avoir fumé la dernière cigarette, le corps commence à s’auto-réparer.

Dans les 8 heures qui suivent, le niveau d’oxyde de carbone dans le corps tombe de 50%.

Après 2 jours, le risque d’attaque et de crise cardiaque commence à baisser et le sens du goût et l’odorat reviennent.

Après 3 jours, les bronches s’ouvrent et vous respirez plus facilement.

Après 2 semaines, il y a dans le corps un meilleur transport des substances nutritives et de l’oxygène.

Dans les mois qui suivent, les tissus pulmonaires se régénèrent et les poumons nettoient les toxines (la plupart du temps par de fortes toux).

Et si je ne me sens pas prêt ?

Il est tout à fait possible de travailler grâce à l’hypnose sur l’envie ou la motivation pour arrêter de fumer. 

De la même manière, si vous avez déjà réussi à arrêter, que vous en êtes parfaitement capables par vous-même mais que les effets secondaires de l’arrêt vous gênent et vous font peur, tout est encore possible !

Effectivement, sous hypnose l’inconscient peut faire remonter au conscient toutes les ressources et capacités dont aura besoin le client pour optimiser son arrêt de tabac. Plus d’excuse, n’est-ce pas ? 

Alors vous souhaitez arrêter de fumer ? 

Commencez à vous respecter et rendez-vous au centre de thérapie. https://www.terapi.paris/equipe-du-centre/

Soufflez, respirez, vivez !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité